Analyste de vol

Analyste de vol
Le métier d’analyste de vol, en quoi ça consiste ?

L'analyste de vol est responsable d'un portefeuille de vols dont il doit optimiser la recette. Sa mission consiste à rechercher le meilleur équilibre possible entre le taux de remplissage et les tarifs pratiqués. L'analyste de vol décide de mettre en vente x nombre de places d'un avion à un tarif promotionnel, d'en réserver x nombre pour les classes Affaires...

Par exemple, les passagers « loisirs » recherchent généralement des billets peu chers et sont prêts à les acheter très longtemps à l'avance. À l'inverse, les passagers « affaires » veulent pouvoir prendre leurs billets au dernier moment, pouvoir les échanger et les annuler, et sont prêts pour cela à payer le prix. Il faut donc leur garder suffisamment de place dans un avion pour répondre à leur demande mais pas trop pour ne pas brider la demande « loisirs ».

Un analyste de vol doit s'efforcer de bien connaître les lignes dont il a la charge pour anticiper les événements qui impacteront le trafic. Il travaille au siège d'une compagnie aérienne en horaires administratifs. Son but est simple : augmenter le chiffre d’affaires sur les lignes aériennes qu'il gère. Pour atteindre cet objectif, l’analyste de vol doit développer une connaissance approfondie de son marché (vacances, congrès, salons, grèves SNCF...), ajuster le nombre de places disponibles dans chaque classe de voyage et définir le niveau de suroffre adapté à chacun des vols.

Les conditions requises pour devenir analyste de vol

Les compétences requises sont d’avoir un esprit d'analyse, de synthèse et d’anticipation, une bonne capacité de calcul et une aptitude aux analyses chiffrées, de la rigueur et de la capacité d'organisation dans son travail, de parler couramment anglais (à l’écrit, comme à l’oral) ou encore de très bien maîtriser des logiciels bureautiques (comme Excel par exemple).

Comment devenir analyste de vol ?

Ce métier est accessible aux détenteurs d’un Bac+5 en Marketing ou en Management, et aux postulants justifiants d'une formation d’ingénieur commercial. Un certificat TOEIC en anglais datant de moins de 2 ans est également indispensable pour constituer un dossier de candidature solide.

Les évolutions du métier

En fonction de son profil, de ses performances et des besoins de l'entreprise, l'analyste de vol peut évoluer soit vers des fonctions d'encadrement pour être coordinateur d'une équipe de huit analystes au sein d'une zone géographique (Métropole, Europe, Amérique, Afrique, Asie...), soit vers la fonction de Pricer (chargé de fixer et d’optimiser les prix de vente des billets) où il continuera à travailler en étroite collaboration avec les analystes de vol, soit vers d'autres métiers dans le domaine du Marketing et du Réseau, ou bien vers d'autres directions de la compagnie (Escale, Commercial, Fret...) selon les opportunités internes.

Le salaire d'un analyste de vol

L’analyste de vol gagne en moyenne 3000 € brut par mois.