Y-a t'il un chien dans la soute ?

Y-a t'il un chien dans la soute ?

Y-a t'il un chien dans la soute ? Et bien non ! Enfin, théoriquement si, il peut y avoir des canidés dans les soutes de votre appareil. Mais ce n’est pas leurs aboiements que vous entendez !

C’est un son que vous pourriez entendre si vous êtes à bord d’un des appareils de la famille A320, c’est-à-dire A318, A319, A320 et A321. Et il y a de grandes probabilités que vous vous retrouviez à bord de l’un de ces appareils puisqu’ils sont plus de 8 000 en service à ce jour représentant ainsi le deuxième appareil le plus vendu au monde, juste derrière le 737 de Boeing.

Bon, et puisqu’on ne parle pas de chien alors d’où provient ce bruit ? La coupable répond au nom de PTU, à savoir unité de transfert de puissance (ou Power transfer unit en anglais). Nous voudrions remettre chaque chose à sa place afin que vous compreniez l’utilité de ce système et donc la provenance de ce bruit.

Sur chaque avion, nous retrouvons des systèmes hydrauliques qui gèrent entre autre le train d’atterrissage, les volets, la roulette de nez, la gouverne de profondeur… nous n’allons pas dresser toute la liste, vous vous endormiriez avant la fin ! Sur les avions de la famille A320, il y a trois circuits : deux utilisés régulièrement et le troisième en secours. La PTU s’occupe de réguler la puissance des trois systèmes hydrauliques qui sont la roulette avant, les commandes de vol et le freinage. La multiplication des systèmes permet de limiter les risques en cas de panne. Ne vous méprenez pas si, comme dans le cas par exemple de l’A300 de la compagnie DHL qui avait été la cible d’un tir de missile, les systèmes secondaires ne servent plus à rien puisqu’ils avaient été sectionnés au niveau de l’aile gauche.

La PTU se déclenche automatiquement lorsque la pression entre les deux moteurs atteint une différence de 500 psi et c’est tout à fait normal. Effectivement, cela arrive quotidiennement et ce dans deux cas de figure bien précis : le premier quand le pilote allume le moteur numéro 1 et n’allume pas le second immédiatement ; le deuxième c’est lorsque que le pilote, pour des raisons d’économie, va éteindre l’un des moteurs pendant le roulage jusqu’à sa porte.

Mais alors pourquoi entend-t-on ce bruit seulement sur cette famille d’appareil ? La raison est simple : selon les avions, les systèmes hydrauliques ne sont pas du tout conçus de la même façon. Pour les A350 par exemple, chaque moteur a ses pompes indépendantes les unes des autres. Par ailleurs, pour un appareil équivalent à l'A320 chez le concurrent, pour ne pas le citer, le 737 de Boeing, la PTU s’active uniquement en cas d’urgence.

Ainsi soyez rassuré : ce bruit signifie juste que la pressurisation est en cours et sera donc promptement effectuée. Pour apporter une dernière précision, ne vous imaginez pas que c’est parce qu’il s’agit de circuit hydraulique qu’il y a transport de liquide, il s’agit uniquement d’échange de puissances.

Source photo : Prise le 5 août 2018 par TestForTravels, A320 de la compagnie United Airlines. Issue de Flickr.