Les moteurs, une famille surpuissante : le CFM56

Les moteurs, une famille surpuissante : le CFM56

Connaissez-vous le point commun entre les Airbus de la famille A320 et les Boeing 737 ?

Si ces deux best-sellers de l'aéronautique sont concurrents et semblent bien différents, ils ont en commun un des organes les plus importants d'un avion, les moteurs. En effet, Airbus et Boeing proposent tous deux à leurs clients d'équiper leurs moyen-courriers des moteurs CFM56 de la coentreprise CFM International.

CFM International est un consortium créé en 1974 entre le motoriste américain General Electric et le motoriste français Safran Aircraft Engines. Le nom CFM vient des noms des réacteurs construits par les deux société méres, le CF6 de General Electic et le M56 de la SNECMA (à présent Safran Aircraft Engines). Cette union franco-américaine a pour seul but le développement et la fabrication du moteur CFM56 et de son évolution, le LEAP.

CFM56 sur un Airbus A320-200, par Air Corsica
CFM56 sur un Airbus A320-200, par Air Corsica

Chez Airbus, le CFM56 est proposé aux clients, parmis d'autres moteurs de différents motoristes, sur tout les modèles de la famille A320 (A318, A319, A320 et A321) mais aussi sur leurs variantes d'aviation d'affaire ACJ. Les CFM56-5B et 5A, les versions du moteur adaptées aux Airbus A320, équipe aujourd'hui prés de 60% de la flotte de cette famille d'appareil à travers le monde avec près de 10 000 moteurs en service chez plus de 250 opérateurs.

Du côté de Boeing, le CFM56 est l'unique moteur équipant les 737-300, 400 et 500 ainsi que les versions Next Generation, 737-600, -700, -800 et -900.

CFM56 sur un Boeing 737-800, par Altair78 et issue de Wikipédia
CFM56 sur un Boeing 737-800, par Altair78 et issue de Wikipédia

Aborder toutes les versions du CFM56 serait bien trop long et complexe puisque il en existe une dizaine avec chacune des spécificités très différentes. Cependant, nous pouvons nous attarder sur les autres appareils utilisant le moteur du consortium franco-américain.

Airbus a en effet aussi utilisé les CFM56 sur un de ses avions long-courriers, les A340-200 et -300. Les A340-500 et -600 s'équipant de réacteurs Rolls-Royce afin de palier au manque de puissance des CFM56. Chez Boeing, le CFM56 équipe les variantes militaires du Boeing 737 ainsi que les Boeing C135. De plus, le CFM56 a également équipé les McDonnel Douglas DC-8.


LEAP sur un A320neo, par Safran
LEAP sur un A320neo, par Safran

Pour répondre aux besoin des compagnies aériennes, CFM International a développé un nouveau modèle de moteur basé sur le CFM56, le LEAP (pour Leading Edge Aviation Propulsion). Ce nouveau réacteur offre une consommation réduite, une diminution des émissions de CO2 et une reduction du niveau sonore de 15 dB. Ce réacteur a été choisi pour équiper la totalité des Boeing 737 MAX et des C919 du constructeur chinois Comac. Il est également proposé sur les Airbus A320neo et A321neo.

Pour finir, notons que le CFM56 est la famille de turboréacteurs la plus vendues au monde.