Des traînées blanches aux bout des ailes

Des traînées blanches aux bout des ailes

La semaine dernière, nous avons vu que, dans certaines conditions d'humidité et de température, une brume pouvait apparaître à l'entrée des réacteurs des avions.

Aujourd'hui, nous allons voir que les mêmes conditions peuvent former un autre phénomène étrange : de fines traînés blanches au bout des ailes (où de toutes autres surfaces portantes). Ces dernières permettent de visualiser un phénomène physique présent en permanence, les vortex (ou tourbillons marginaux).

Les vortex désignent les tourbillons qui se forment à l'extrémité des ailes. Ils se forment sous l'effet des mouvements de l'air passant de l'intrados (la partie inférieure de l'aile où l'air est en surpression) à l'extrados (partie supérieure de l'aile où l'air est en dépression). Aux extrémités des ailes, ce mouvement d'air se traduit par un tourbillon dont la pression est inférieure à l'air environnant. Comme nous l'avons vu la semaine dernière, lorsque la pression baisse, l'air ne peut plus contenir autant d'eau qu'à plus haute pression, par conséquent l'eau se condense et devient donc visible autour du vortex créé par l'avion.