Comment sont fixés les réacteurs sur les avions?

Comment sont fixés les réacteurs sur les avions?

Pour les personnes ayant peur de prendre l'avion, la crainte de voir un réacteur se détacher au cours du vol figure en bonne place dans la liste des inquiétudes. Pourtant ces organes vitaux des avions bénéficient des meilleurs technologies et sont un moyen de propulsion ayant fait ses preuves.

Les réacteurs des avions (on devrait parler plutôt de turboréacteurs) sont issus de plus d'un siècle de recherches et sont très largement utilisés depuis des décennies sur tout type d'aéronefs, du petit jet privé aux plus gros avions de lignes, en passant par les avions de chasses. Pesant de quelques centaines de kilos à plusieurs tonnes, ils représentent jusqu'à 30% du prix d'un appareil. Un turboréacteur fonctionne grâce au principe d'action-réaction, l'air aspiré par le réacteur est éjecté sous pression vers l'arrière, ce qui engendre une poussée qui propulse le moteur, et donc l'avion, vers l'avant.

Cette poussée induit des efforts très importants sur la structure reliant le moteurs à l'avion. Les moteurs sont donc fixés à l'aéronef grâce un élément capital appelé le mât réacteur, aussi appelé pylône. Ce dernier est généralement fabriqué en titane afin d'être léger et résistant tout en supportant des températures allant de -50°C à plusieurs centaines de dégrés. Le mât réacteur à 3 missions : supporter le poids du moteur à l'arrêt ou lors des phases de roulages, transmettre la poussée du moteur au reste de l'appareil tout en supportant les contrainte provoqué par cette poussée lors du vol, et aussi de soutenir les différents systèmes faisant le lien entre le moteur et l'avion (commandes électriques et hydrauliques, alimentation en carburant et en air....). 

Le réacteur est fixé au mât par de simples gros boulons lors d'une opération pouvant durer jusqu'à 6h et nommée le torquage.