86 ans d'histoire cloués au sol... la fin de South African Airways

86 ans d'histoire cloués au sol... la fin de South African Airways

Il est parfois pratique de pouvoir lier l’histoire de l’aviation à l’actualité. Aujourd’hui, ce sont 86 ans d’histoire non pas qui s’envolent, mais qui resteront cloués au sol, les 86 ans de la compagnie South African Airways. De fait, le monde de l’aviation est actuellement dans une crise sans précédent mais, soyons honnêtes, l’histoire qui nous concerne aujourd’hui n’est pas totalement imputable au COVID-19. 

Comme nous l’avons appris ces derniers jours, le gouvernement sud-africain a refusé de remplir une nouvelle fois les comptes de South African Airways. Par conséquent, un plan de licenciement a été proposé pour se séparer de l’ensemble des employés. 

Ainsi, les vols ne reprendront jamais. La suite, nous ne la connaissons pas bien sûr mais, ce que nous connaissons bien, c’est l’histoire de cette compagnie. On ne laisse pas sur le carreau une compagnie qui vient de naître, mais une compagnie qui sillonne les ciels depuis des décennies déjà. 

En 1934, c’est une absorption qui donne naissance à la Suid-Afrikaanse Lugdiens, pour donner son nom en afrikaans. Pour des raisons de communications et d’économie, elle a pris rapidement un nom anglais que nous connaissons, South African Airways. 

Les débuts de cette compagnie n’ont rien de réellement surprenant, elle commence par établir des lignes intérieures entre les villes du Cap, Durban et Johannesbourg. Puis, elle se rend dans les colonies britanniques, desquelles l’Afrique du Sud est très proche avec des pays comme le Kenya et l’Ouganda. 

L’histoire des colonies et plus particulièrement de la décolonisation est très sombre puisque le pays, même une fois indépendan, vit dans l’ombre de la colonie qui l’a forgé. Bien qu’une grande partie de l’Afrique du Sud devienne indépendante entre 1852 et 1854, il faudra attendre 1960 pour que les contacts soient simplement commerciaux. C’est ainsi qu’en 1960, South African Airways pose son premier Boeing 707 en Europe. 

De nombreuses lignes européennes suivent progressivement mais, en 1970, la politique d’apartheid que pratique le gouvernement dans son pays provoque une certaine hostilité et engendre la raréfaction des passagers européens et américains notamment. Pendant cette période, la compagnie en profite pour se développer en Asie. Ces problèmes continuent jusqu’en 1993, date à laquelle la compagnie parvient à se developer grandement, et surtout à se moderniser.

Malheureusement, ces bonnes années ne durent pas longtemps. En 2007, la compagnie annonce une grande restructuration. Elle prend des décisions drastiques, mets à la retraite ses 747, ampute sa flotte de nombreux appareils et a abandonné près de 20 destinations. Parmi elles, nous trouvons Athènes, Amsterdam ou encore Houston et Melbourne. Depuis 2012, de nombreux spécialistes se penchent sur l’économie de cette compagnie. De fait, les années qui ont suivi ont engendré la fermeture de nombreuses autres lignes considérées comme non rentables par la compagnie. 

2020 semble être alors l’année de non retour pour cette compagnie qui n’a semble t-il jamais profité de longues années de prospérité sur la scène internationale aérienne. L’Afrique du Sud est une destination de vacances de plus en plus prisée et d‘autres compagnies devront assurer les liaisons.