14 octobre 1947 : Bang supersonique dans le ciel américain

14 octobre 1947 : Bang supersonique dans le ciel américain

Aujourd’hui, et comme vous l’aurez compris grâce au titre, nous allons revenir sur ce fameux « bang » que les américains ont pu entendre en ce mardi d'automne 1947 qui a marqué l’histoire. Naturellement, il est nécessaire de vous rappeler quelques faits antérieurs à notre événement pour que vous puissiez comprendre tous les enjeux de celui-ci. Les américains, depuis déjà une décennie, n’ont qu’une seule idée en tête : développer un programme aéronautique qui permettrait de faire voler leurs chasseurs militaires au-delà de Mach 1. Toutefois, leurs recherches sont interrompues par la Seconde Guerre Mondiale qui, même si elle n’a pas touché leur sol, a légèrement modifié leur programme puisque évidemment il fallait se concentrer sur les conflits.

Nous sommes donc le 25 janvier 1946 et le constructeur Bell Aircraft Corporation met en vol le Bell X-1. C’est un avion expérimental américain qui ressemble à une balle de pistolet. Il a été conçu pour être largué à une altitude 6000 m (soit un peu plus de 19 500 pieds) depuis un bombardier B29A Superfortress pour faire un vol plané jusqu’à un terrain délimité. Évidemment, l’ensemble de la campagne de recherche est supervisé par l’armée américaine qui ne dispose pas encore d’une division spéciale réservée aux activités de développement de l’aérien. Le premier pilote d’essai, Jack Woolams, effectue une dizaine de vols dans cette configuration mais se tue dans une course aérienne en août 1946. Un autre pilote prend sa place, il s’agit de Chalmers Goodlin. Celui-ci, demande 150 000 dollars pour effectuer le passage du mur du son à bord d’un de ces appareils. Alors, attention, la valeur monétaire a sensiblement évolué depuis 1946, cette somme est aujourd’hui équivalente à plus de 2 millions de dollars soit environ 1 876 000 euros. Notre homme effectue donc 26 vols entre septembre 1946 et juin 1947. Cependant, l’armée américaine a décidé de venir mettre un gros grain de sel dans l’engrenage. 

En effet, la United States Army Air Forces (l’USAAF donc), qui vient d’être créée comme entité propre de l’armée, trouve que le projet n’avance pas assez vite, ce qui fait naître des tensions entre eux – le constructeur Bell et le pilote d’essai. Goodlin est limogé et le NACA (le National Advisory Committee for Aeronautics), l’ancêtre de la NASA, a décidé de réaliser les vols. Le constructeur, qui est considéré comme essentiel dans l’élaboration du projet, ce qui parait assez logique, peut continuer à concevoir les appareils mais n’a plus la responsabilité de choisir les pilotes. L’USAAF place alors un pilote issu de ses rangs : Charles Yeager qui n’a que 24 ans au moment des faits. 

Charles Yeager à côté de son appareil

L’appareil qui a été choisi est un Bell X-1-2 baptisé « Glamorous Glennis » en l’honneur de la femme du pilote. Son nom est d’ailleurs peint sur la carlingue, Charles espérait que ça lui porterait chance. Le 14 octobre 1947, peu avant 10 heures, l’homme s’installe aux commandes et attend le signal. À 10h18, le mur du son est franchi pour la toute première fois de l’histoire avec un appareil piloté en vol horizontal. La vitesse maximale atteinte est de 1 308 km/h soit Mach 1,06. C’est réussi. 

Évidemment, l’évènement fera le tour des journaux mondiaux et les protagonistes recevront, des mains du président Truman, le Collier Trophy, qui est remis une fois par an depuis 1910 aux personnes ayant réalisé un acte particulièrement innovant dans le domaine aéronautique ou spatial. Comme on pouvait s’y attendre, ce « bang » horizontal inaugural ouvre la porte à un tas de nouvelles innovations d’abord dans le secteur militaire puis, comme Concorde en témoigne, dans l’aéronautique civil. 

Sources photos : Pour la photo de couverture il s’agit du Bell X-1-2 baptisé « Glamourous Glennis » et portant le numéro 46-062, issue des archives de la NASA. Pour l'image qui se trouve dans le corps de l’article, nous pouvons y voir Charles Yeager à côté de son appareil. Celle-ci provient des archives de l’US Air Force.