Flight report : easyJet Switzerland • BSL → SKG • Economy • A320-214

Flight report : easyJet Switzerland • BSL → SKG • Economy • A320-214
Flight report du vol easyJet Switzerland U21109 entre Bâle-Mulhouse-Fribourg (BSL) et Thessalonique (SKG) en Economy le 09/08/2021 à bord d'un A320-214
Classe
Economy
Date du voyage
09/08/2021
Appareil
A320-214
Immatriculation
HB-JZZ
Siège
02A
Temps de vol
01:50

Bonjour à toutes et à tous !
Pour ce nouveau Flight report, je vous emmène en Grèce à bord d'un A320 d'easyJet Switzerland effectuant le vol U2 1106 entre Bâle et Thessalonique.


Pour commencer ce trip report, j'aimerais vous parler de mon aéroport de départ : l'Euro Airport Bâle-Mulhouse-Fribourg.

Défini comme le seul aéroport binational au monde, l'aéroport de Bâle-Mulhouse-Fribourg est en réalité un aéroport trinational avec une zone suisse et une zone franco-allemande. L'aéroport est situé géographiquement en France (d'où son code OACI LFSB) mais une douane sépare l'aéroport en deux (d'où son code AITA BSL – issu de la ville suisse de Bâle).

Revenons à nos moutons. Étant donné que mon vol est effectué par easyJet Switzerland, les comptoirs d'enregistrement pour mon vol se situent en Suisse. Mais malheureusement pour moi, à la seconde où je veux passer la douane, une grille se ferme devant moi, me laissant, moi et ma famille, du côté Français. La cause de cette interruption ? Un bagage abandonné ! On ne vous le rappellera jamais assez souvent : ne laissez pas vos bagages sans surveillance, ceci pour éviter de bloquer tout l'aéroport au pire moment de la journée !

Bref. Après cette attente devant la grille, nous nous dirigeons vers les comptoirs d'enregistrement. Heureusement pour moi, lors de la réservation de mon billet, j'ai choisi l'option très avantageuse aujourd'hui, l'option « Speedy Boarding ». Cet avantage me permet, non seulement d'embarquer en premier, mais également de dépasser toutes les files dans l'aéroport ! J'enregistre donc mon bagage et me dirige vers ma porte d'embarquement, la porte 42. Le trajet est très bien indiqué ! Tout est simple comme bonjour dans cet aéroport.

Une fois les contrôles passés, j'attends bien sagement le début de l'embarquement en faisant quelques photos.

C'est à présent l'heure d'embarquer !

L'embarquement est très rapide ! Les agents d'escale ont bien sûr vérifié nos cartes d'embarquement, nos tests/Vaccins Covid et le suivi passager pour entrer sur le territoire grec.

L'entrée dans l'avion se passe comme sur des roulettes ! L'équipage était souriant et détendu !

Comme à mon habitude, je demande à aller dans le cockpit. Les pilotes m'ont accueilli comme si nous étions des amis de longue date. Après avoir parlé avec eux, j'ai regagné mon siège le 2F.

L'embarquement désormais terminé, nous commençons le Push Back. Puis nous commençons notre roulage vers la piste 15.

Les sièges de l'appareil sont modernes, confortables et ergonomiques. Une pochette contenant la Safety Card se trouve devant nous, tout comme une tablette (un peu petite à mon goût).

Il y a également une porte manteau et l'espace pour les jambes était plus que suffisant pour moi (1m65).

Le seul bémol est la propreté du siège. J'avais, sur le mien, une tache dont j'hésitais sur la provenance : vomi ou sauce tomate.

Le décollage se passe sans encombre et nous commençons à grimper pour atteindre notre altitude de croisière de 37000 pieds.

Comme d'habitude, vous pouvez retrouver la vidéo du décollage sur mon instagram (@leo_spotting_).

Peu après le décollage, le service commence. Bien sûr, easyJet étant une compagnie low-Cost, tout est payant à bord mais pas excessif. La petite bouteille de vin rouge est à 6 €.

L'équipage n'a pas arrêté de repasser cette annonce : « aujourd'hui vous avez la chance de voyager avec un équipage basé en Suisse, ce qui vous permet d'acheter des cartouches de cigarettes à prix exceptionnel... ».

Le vol est passé au-dessus de Venise. C'est la troisième fois que je passe au-dessus de la Sérénissime après l'avoir visité trois semaines plus tôt (je tiens à préciser que je l'ai survolée une quatrième fois sur le vol retour).

À part quelques secousses au-dessus des Alpes, le vol s'est très bien passé !

Nous commençons notre descente sur Thessalonique et nous posons en toute sécurité sur la piste 34 de l'aéroport grec.

Vous pouvez également retrouver la vidéo de l'atterrissage en cliquant sur mon Instagram (@leo_spotting_) .

Le débarquement par bus s'est bien passé et nous avons récupéré nos bagages.

La police locale a également vérifié les formalités d'entrée citées ci-avant.


Conclusion

Les vols à bord d'easyJet sont toujours parfaits ! Même si les services sont payants, les prix sont très abordables ! Les sièges sont très confortables malgré leur propreté parfois défaillante. L'aéroport de Bâle est très correct tandis que celui de Thessalonique est à l'image des autres aéroports grecs : bâtiment plus ou moins moderne mais équipements vieillissants et services manquants.
C'est tout pour ce Flight report !
En espérant que ce flight report vous aura plu, je vous retrouve pour le vol retour !
Amicalement Léo ;)


Notes


Bâle-Mulhouse-Fribourg (moyenne)
8,3/10
Fluidité
6/10
Propreté
9,5/10
Services
9,5/10
easyJet (moyenne)
8,7/10
Cabine
9,5/10
Siège
10/10
Propreté
5/10
Ponctualité
10/10
Équipage
10/10
Divertissements
7/10
Restauration
7,5
Thessalonique (moyenne)
8,3/10
Fluidité
10/10
Propreté
10/10
Services
5/10