Flight report : LOT • Varsovie → Héraklion • Business • B787-9

Flight report : LOT • Varsovie → Héraklion • Business • B787-9
Nom dans Google: Flight report du vol LOT entre Varsovie et Héraklion en Business
Image dans Google: https://myflightway.com/images/2022/05/02/54654.jpg
Départ (code IATA): WAW
Ville de départ (nom de la ville seulement, en Français): Varsovie
Arrivée (code IATA): HER
Ville d'arrivée (nom de la ville seulement, en Français): Héraklion
Découvrez le Flight report en Français du vol LOT LO8579 entre Varsovie (WAW) et Héraklion (HER) en Business Class à bord d'un Boeing 787-9, proposé par Louis Fan sur MyFlightway.
Classe
Business
Date du voyage
01/08/2021
Appareil
B787-9
Immatriculation
SP-LSC
Siège
04A
Temps de vol
03:00

Bonjour et bienvenue dans ce nouveau Flight report.

Après un très long moment sans prendre aucun vol, me voici de retour dans le ciel :) J'ai pris la décision d'aller me reposer en Crète pendant cette période assez chaude ! J'ai donc décidé de prendre ce vol LOT depuis Varsovie qui sera exploité en 787-9 !


Nous nous retrouvons alors à l'aéroport de Varsovie pour un vol exploité en 787-9 qui s'avèrera très spécial. En effet, nous avons vécu une anomalie au décollage qui a entraîné une interruption du décollage !

Étant donné que je n'habite pas en Pologne, j'ai dû prendre le jour d'avant un vol pour Varsovie. J'ai pu obtenir la carte d'embarquement dans la soirée. Étant donné que je voyage en classe Affaires et que pour mes vols précédents, une invitation pour accéder au salon était exigée, j'ai dû demander à un agent au check in dédié aux voyageurs Business s'il en fallait une. Celui-ci avait tout d'abord mal compris mais en présentant ma carte d'embarquement, il m'a dit que c'était tout bon.

Je me dirige donc vers le salon qui s'est avéré assez petit.

Cependant, il y a un petit bar et un espace dédié à la nourriture froide. Il y avait des plats chauds sur commande que j'ai testée. Sans être exceptionnels, ces plats chauds ont le mérite d'exister et c'est important de le souligner.

En arrivant devant la porte d'embarquement, me voilà surpris ! En effet, je découvre que mon avion du jour sera SP-LSC, l'unique 787-9 de la compagnie LOT en livrée spéciale (indépendance de la Pologne). Un autre 737 MAX aura une couleur identique. L'embarquement avait commencé avec un peu de retard (15 minutes plus tard que prévu).

Ce Boeing 787-9 est composé de seulement 4 rangées en classe Affaires avec une configuration de 2-2-2. Pour ce court vol, je vais m'asseoir sur le siège 4A. L'espace pour les jambes est superbe et une serviette est distribuée durant l'embarquement.

Le repoussage a commencé avec environ une heure de retard car le vol était complet. Après un roulage de moins de 10 minutes, nous décollons depuis la piste 31.

Les moteurs tournent à plein régime.

Soudain, après avoir parcouru environ 1 km, l'avion freina fortement, et en quelques secondes celui-ci s'arrêta. Vous l'aurez compris, le décollage vient de s'interrompre.

Pendant le freinage, les PNC ont crier "Heads down" à plusieurs reprise : scénario catastrophe... Ensuite, le capitaine a demandé aux PNC de retourner à leur siège. Ce dernier redémarre alors le moteur gauche pour quitter la piste. Nous nous dirigeons vers un parking où des mécaniciens nous attendent.

L'équipage ouvre la porte pour les laisser entrer dans le cockpit... Puis le capitaine annonce qu'à cause de la météo (il ne faisait pas beau ce jour-là), nous avons été contraints d'interrompre le décollage. Est-ce la vraie raison ? Nous attendons désormais que le frein se refroidisse refaisons le plein de carburant. Les passagers sont invités à patienter. Je reste néanmoins sceptique sur la raison donnée par le commandant, et j'ai bien fait ! En effet j'ai pu découvrir après quelques mois que c'était à cause d'un problème au moteur droit. Certainement pour éviter de semer la panique, le capitaine nous a donc dissimulé la vérité.

J'ai pu observer l'A321neo Wizzair qui m'a emmené en Pologne. Pendant ce temps, le PNC a commencé à servir un verre d'eau, des cacahuètes et un chocolat polonais.

Après plus d'une heure au sol, le problème est résolu. Et nous redécollons depuis la piste 31 avec un beau "cloud surfing".

Je profite de la montée pour consulter le menu.

Une fois l'altitude de croisière atteinte, le repas est servi. Il s'agit d'un plateau froid composé de charcuterie accompagnée de pois chiches. De plus, nous avons du pain froid, du beurre et du chocolat. J'ai aussi pris un jus de pomme. Honnêtement, c'est décevant de recevoir ce met, qui est aussi servi pour un vol de moins de 2 heures...

Il y a un IFE à bord. Cependant, je le trouve un peu loin.

Sinon, le siège est parfait pour ce vol. Il peut être transformé en un lit de 180°.

Des ports USB se trouvent aussi à côté du siège.

Dans la poche du siège se trouvent un magazine, la safety-card et un sac à vomi.

Une couverture ainsi qu'un coussin sont aussi disponibles sur demande. Cette offre est fortement appréciée même si j'ai juste dormi pendant quelques minutes...

À cause du retard faisant suite à l'événement imprévu, nous avons commencé la descente juste après le coucher de soleil, donc pas trop de choses à voir...

Nous atterrissons sur la piste 27 en douceur, mais avec un freinage puissant puisque la piste est assez courte.

Nous arrivons avec un retard d'environ 2 heures.

Une chose que je trouve assez intéressante à Heraklion est qu'il n'y a pas de passerelles. Donc tous les avions, peu importe leur type, sont garés à un parking à part et un bus, très vieux et sans ventilation, vient récupérer les passagers ! Durant le débarquement, j'ai pu observer le moteur géant du 787-9.

Une fois arrivé au terminal, j'ai été choqué par le monde ! Cétait bondé ! J'ai même eu de la peine à me faufiler vers la sortie...


Conclusion

Tout d'abord le prix est correct. Ce vol m'a coûté seulement 155€ par personne. L'expérience au sol à Varsovie est bonne. La cabin de ce 787-9 est un peu démodée ; sur leurs 788 c'est encore assez acceptable, mais cet avion n'avait même pas 4 ans quand je l'ai pris). Le décollage interrompu était intéressant mais effrayant. Les membres d'équipage ont bien géré la situation. Le catering, doit être amélioré (je veux dire sérieusement). L'aéroport d'Heraklion est un bordel quand il y a trop de monde...



Notes


Varsovie-Chopin (moyenne)
8,8/10
Fluidité
9/10
Propreté
9/10
Services
8,5/10
Salon Polonez (moyenne)
8/10
Confort
7,5/10
Restauration
8,5/10
Services
8/10
LOT Polish Airlines (moyenne)
6,4/10
Cabine
7,5/10
Siège
7,5/10
Propreté
8,5/10
Ponctualité
3/10
Équipage
7,5/10
Divertissements
8/10
Service à bord
3/10
Héraklion (moyenne)
2,5/10
Fluidité
2,5/10
Propreté
2,5/10
Services
2,5/10