Flight report Lufthansa entre Paris et Munich en Economy

Flight report Lufthansa entre Paris et Munich en Economy
Image dans Google: https://myflightway.com/images/2022/11/05/lh2239.jpg
Départ (code IATA): CDG
Ville de départ (nom de la ville seulement, en Français): Paris
Arrivée (code IATA): MUC
Ville d'arrivée (nom de la ville seulement, en Français): Munich
Flight report en Français du vol Lufthansa LH2239 entre Paris (CDG) et Munich (MUC) en classe économique à bord d'un Airbus A320-271N
Compagnie
Lufthansa
Classe
Economy
Date du voyage
02/11/2022
Appareil
A320-271N
Immatriculation
D-AINV
Siège
05F
Temps de vol
01:10

Bonjour à toutes et à tous, et bienvenue dans cette nouvelle revue de vol !

Aujourd’hui, je me suis lancé un défi, celui de réaliser 4 vols en une journée pour tester le premier Boeing 787-9 de Lufthansa.

Mon périple débute à Paris-Charles de Gaulle pour un premier vol à destination de Munich.

Je n’avais pas prévu de vous reporter ce premier vol lorsque je l’ai réservé. Un CDG-MUC en classe éco en A320, c’est vu et revu. Rien de bien original. Cependant, je me suis rappelé que ce sera certainement ma dernière fois au T2B de Roissy avec Lufthansa ; la compagnie allemande prévoyant de migrer ses opérations au Terminal 1, dès sa réouverture en décembre prochain. De plus, mon avion ne sera pas un traditionnel A320 qu’on connaît par cœur mais l’un des derniers A320neo reçus, bénéficiant de la « nouvelle » cabine court-/moyen-courrier. Deux raisons qui me poussent donc à finalement vous partager ce vol !


Tout commence à CDG à 04h30 du matin. Si l’aéroport est une plaie niveau accessibilité en journée, je ne vous en parle même pas à une heure si matinale. Je fus donc dans l’obligation d’arriver en Uber, qui m’a coûté la modique somme de 56€… (presque le prix d’un de mes vols).

Une fois arrivé au Terminal 2B, je me dirige directement vers les panneaux. Le vol est prévu à l’heure. Ce sera d’ailleurs le premier vol de la journée au T2B !

L’enregistrement d’easyJet complètement désert : le genre de chose qu’on n’a pas l’habitude de voir !

Pratiquement tout est encore fermé…

N’ayant pas de bagage à enregistrer, je file direct vers les contrôles.

Aucune attente au PIF, passé en moins de 5 minutes.

Duty-free fermé à cette heure. On passe donc par le passage secret…

Une fois dans la zone de transit, CDG dort encore… Seul un Relay est ouvert.

Je ne suis en général pas un grand amateur de l’architecture vieillissante de CDG mais je trouve la jonction des T2B/T2D assez sympa ! Que ça soit la zone de Check-in, le PIF ou même la zone avec les quelques commerces, c’est plutôt clean.

Puis direction la porte. La D51 est prévue. Très peu de marche.

Sur le chemin, D-AISL, un Airbus A321-231 de Lufthansa qui partira à 07h25 pour Francfort.

Arrivé à la porte.

On aperçoit notre avion à moitié caché ; il s’agit de D-AINV, un Airbus A320-271N (ou A320neo) âgé de 2 ans.

À 05h40, l’embarquement est annoncé, débutant 5 minutes avant l’heure prévue.

Fuselage shot permettant d’admirer davantage ce bel A320neo !

Nous sommes bien accueillis par les PNC qui (nouveauté chez Lufthansa) ne sont plus masqués ! Ça fait plaisir de revoir leur sourire !

Arrivée dans la cabine. 3 rangs Business sur ce vol, puis l’éco.

Mon siège sera le 05F.

On remarque la présence de cette nouvelle cabine court-/moyen-courrier, une cabine introduite chez Lufthansa en 2019 avec ses Airbus A321neo, appareil sur lequel j’ai déjà réalisé deux revues de vol d’ailleurs (voir Flight report Lufthansa entre Paris et Francfort en Economy et Flight report Lufthansa entre Francfort et Le Caire en Business). Cette nouvelle cabine est également présente sur les A320neo les plus récents (à savoir D-AINV, NW, NX, NY, NZ et tous les D-AIJ…).

Les principales différences par rapport à l’ancienne cabine sont un nouveau design un peu plus moderne, sobre et Premium, juxtaposant différentes nuances de gris.

De plus, des ports USB-A et USB-C sont disponibles à chaque siège.

Le siège est légèrement inclinable vers l’arrière grâce à un bouton situé sur l’accoudoir.

Un porte-manteau est disponible à chaque siège.

La pochette contient la consigne de sécurité, le catalogue WorldShop de vente à bord (ça fait plaisir de le revoir lui !) et le menu « Onboard Delights » (on y reviendra).

L’espace pour les jambes est vraiment excellent. Je fais 1m82 et je n’ai aucun problème pour allonger mes jambes au maximum, sans ne jamais toucher le siège devant.

Concernant le seat pitch en éco sur short-haul chez Lufthansa, petite astuce (peu importe la cabine) : réservez toujours un siège le plus à l’avant possible. La taille de la Business étant variable selon les vols, les premières rangées de l’avion disposent toutes d’un très bon pitch. Par contre, au fond, l’espace pour les jambes est bien réduit.

Une tablette est également disponible. Si vous avez lu mes revues en A321neo, vous savez déjà que je n’apprécie pas vraiment cette tablette qui est, à mon goût, bien trop petite. Elle n’est vraiment pas pratique pour supporter un ordinateur notamment.

À droite, on revoit D-AISL.

Boarding completed en avance. L’avion est à moitié vide. Et coup de chance, personne à côté de moi ! Le chef de cabine passe d’ailleurs voir les passagers pour leur proposer de se déplacer et de se mettre à l’aise dans l’avion.

On repousse et on démarre le roulage, avec cette superbe vue sur le magnifique moteur PW1127G !

On passe (forcément) par Air France Land.

Et depuis T9, on s’aligne sur la piste 26R.

Décollage tout juste à l’heure avec une belle vue sur les T2A/B/C/D, et au loin le T1, le tout éclairé.

10 000 pieds passés, Seat belt sign éteint.

Le service ne se limite en éco qu’à une bouteille d’eau. Rien d’exceptionnel mais c’est déjà ça. Ce ne sont pas toutes les compagnies qui proposent ça en Europe. Cependant, une boisson chaude n’aurait clairement pas été de trop. Pas de chocolat d’ailleurs…

Le service « Onboard Delights » débute dans la foulée. Une offre payante de repas/boissons introduite chez Lufthansa en 2021. Les prix sont corrects par rapport à ce qui se fait ailleurs en général.

Un petit aperçu du menu d’automne 2022.

Je ne profiterai cependant pas de cette prestation.

Côté divertissement, pas d’IFE vous vous en doutez.

Pas de Wi-Fi non plus. Raison simple à cela : c’est un A320neo en configuration CY180. Difficile de blâmer la compagnie pour ce manque lorsque le problème vient de l’avion en lui-même. Cependant, cela fait déjà quelques années que Lufthansa Technik parle de développer son propre système de Wi-Fi à bord. On attend toujours…

Pas de Wi-Fi donc pas de portail avec des infos sur le vol, la compagnie, les correspondances ou encore une map interactive (comme ce qu’on retrouve sur les A319/A320/A321 de Lufthansa équipés de Wi-Fi).

Pas de presse papier. Mais cependant la possibilité de télécharger en amont du vol des magazines ou journaux. On l’entend souvent, j’ai cette fois-ci voulu tester ça. Ça se passe sur le site de Lufthansa entre 5 jours avant le vol et le jour-j.

En éco, on est limité à un seul magazine téléchargeable gratuitement. Trois sont offerts en Business.

La sélection n’est franchement pas mauvaise. Pas mal de catégories disponibles.

Quelques contenus francophones. C’est déjà pas mal pour une compagnie allemande !

De toute façon, il semble bien que sur ce vol matinal, le divertissement préféré chez la plupart des pax soit le sommeil ^^

Le soleil commence à se lever, surplombant une mer de nuages.

Je trouve ça toujours si magique de voler pendant le lever de soleil.

Après 50 minutes de vol, le Seat belt sign se rallume. La descente est annoncée par le commandant.

On aperçoit l’aéroport durant l’approche.

Puis on fait le tour complet pour se poser sur la 26R.

On se pose à 07h25, après 01h10 de vol et avec 10 minutes d’avance.

Puis on roule vers la porte K4, située au sein du satellite du terminal 2 (portes K, L).

Le deboarding se fait rapidement.

Et direction la coursive principale (portes G, H).

J’empreinte pour ça la navette qui assure la liaison des deux coursives.

Toujours un tel bonheur de passer par cet aéroport si moderne, beau, lumineux et fluide !

Enfin arrivé à la porte G28, pour le deuxième vol du jour…


Conclusion

Pour conclure, ce petit vol matinal à bord de Lufthansa fut très correct. Un A320neo équipé d’une belle cabine récente et propre, des sièges confortables, de la place pour les jambes, des ports USB à chaque siège, des crews au top (surtout sans masque !)… Pas de Wi-Fi malheureusement mais une belle sélection de magazines et journaux disponibles avant le vol. Une offre gratuite de boisson limitée à une bouteille d’eau (j’attends toujours mon chocolat d’ailleurs). C’est déjà ça, mais un thé ou un café ne serait pas de trop… L’offre Onboard Delights semble quant à elle intéressante et plutôt attractive, bien que ne l’ai pas testé.

Concernant CDG, ce fut très fluide à cette heure. De toute façon, l’attente n’y est jamais bien longue lorsqu’on évite les terminaux d’AF. La jonction des T2B/D est vraiment sympa et propre, surtout comparé à certains terminaux moyens de Roissy. Pratiquement toutes les boutiques et restaurants/cafés fermés : l’heure matinale justifie bien sûr cela. Un point qui reste cependant à noter : un manque d’accessibilité certain. Je ne pense pas être le seul à voyager à 6h ; une solution de transport depuis Paris devrait être en place, on parle quand même de Paris-CDG ! Quand on promeut la lutte pour l’écologie, c’est limite ridicule de devoir forcer chaque passager à prendre des Taxis/Uber personnels.

Finalement, concernant Munich, pas grand-chose à dire. Clean, beau, moderne, lumineux, agréable, fluide, fourni en matière de boutiques et restos. Un aéroport qui restera toujours (selon moi) numéro 1, toutes catégories confondues.

J’espère que cette première revue vous a plu. On se retrouve très rapidement pour l’épisode 2, qui se déroulera cette fois à bord du Boeing 787-9 de Lufthansa en Premium Economy.

Merci de m’avoir lu et à très vite, sur MyFlightway ;)



Notes


Paris-Charles de Gaulle (moyenne)
8/10
Fluidité
9/10
Propreté
8/10
Services
7/10
Lufthansa (moyenne)
8,3/10
Cabine
9/10
Siège
9/10
Propreté
9/10
Ponctualité
10/10
Équipage
9/10
Divertissements
7/10
Service à bord
5/10
Fluidité
10/10
Propreté
10/10
Services
10/10