Flight report Lufthansa entre Berlin et Francfort en Economy

Flight report Lufthansa entre Berlin et Francfort en Economy
Image dans Google: https://myflightway.com/images/2022/06/09/lh201.jpg
Départ (code IATA): BER
Ville de départ (nom de la ville seulement, en Français): Berlin
Arrivée (code IATA): FRA
Ville d'arrivée (nom de la ville seulement, en Français): Francfort
Flight report en Français du vol Lufthansa LH201 entre Berlin (BER) et Francfort (FRA) en classe économique à bord d'un Airbus A319-112
Compagnie
Lufthansa
Classe
Economy
Date du voyage
22/05/2022
Appareil
A319-112
Immatriculation
D-AIBA
Siège
07F
Temps de vol
00:50

Bonjour et bienvenue dans le deuxième Flight report dédié à mon voyage à Berlin.

Lors du premier épisode, je vous avais emmené avec moi sur le vol d’Air France en Airbus A220 entre Paris et Berlin (voir Flight report Air France entre Paris-CDG et Berlin en Economy). Aujourd’hui, il est déjà temps de rentrer à Paris, non pas avec Air France cette fois-ci mais avec Lufthansa en faisant une escale à Francfort.

Ce Flight report vous présente le premier des deux segments, le BER-FRA, opéré en Airbus A319.


Je vous retrouve directement à l’aéroport, que j’ai rejoint très facilement grâce au train S-Bahn S9, l'équivalent du RER parisien.

Je monte les deux étages qui séparent la gare régionale du hall d’enregistrement.

Je rappelle qu’il s’agit de ma première fois au nouvel aéroport de Berlin-Brandebourg. Si j’ai pu apprécier la fluidité et la modernité de celui-ci lors de mon arrivée, j’espère que le terminal saura également me séduire au départ !

J'arrive ainsi dans le hall d’enregistrement et je ne peux m’empêcher d'immédiatement remarquer cette impression de grandeur, avec ce plafond très haut et cette architecture vraiment épurée et moderne composée en grande partie de verre et de bois. Cela le rend vraiment très agréable et lumineux.

Je passe devant le check-in réservé à Lufthansa. Pas grand monde malgré le nombre important de vols LH à Berlin. Je n’aurai cependant pas de bagage à enregistrer aujourd’hui. Je file donc directement aux contrôles de sécurité.

Important contraste avec l'aéroport de Paris-Charles de Gaulle, tous les contrôles sont passés en même pas 10 minutes ! Je reconnais néanmoins que c’est difficilement comparable à Paris : bien moins de monde (et de vols). Mais pas de sous-effectif à constater pour autant...

je passe ensuite à travers un Duty-free et j'arrive dans un grand hall concentrant un important nombre de restaurants, bars, magasins… Il y a vraiment du choix.

J’en profite pour aller faire un tour au Lufthansa WorldShop, la boutique réservée aux produits vendus par Lufthansa.

En tant que passionné, je ne peux qu’apprécier la collection « Upcycling collection » proposant de nombreux produits de la vie quotidienne fabriqués à partir de matériaux de récupération provenant des anciens avions Lufthansa. Une très belle initiative pour donner une seconde vie à tout ça !

Même dans la zone de transit, on peut toujours admirer la beauté du terminal. Un terminal toujours agréable, moderne et surtout propre.

Je traverse un couloir m'emmenant jusqu’à ma porte du jour, la A06. Il semblerait qu’un vol Air France soit récemment passé par là ^^

Notre avion du jour arrive enfin à la porte, en provenance de Francfort. Il s’agit de D-AIBA, un Airbus A319-112 arborant l’ancienne livrée de Lufthansa et ayant été livré à la compagnie il y a 12 ans.

Après un peu de patience le temps du débarquement, il est temps de débuter le Boarding.

Celui-ci commence par les passagers de classe Affaires et les priorités (groupes 1 et 2). Le groupe 3, dont je fais partie, embarque rapidement dans la foulée.

On est bien accueilli par deux hôtesses, très aimable.

J’avance dans la cabine jusqu’à arriver à mon siège, le 07F.

La cabine, très standard. La même que celle qui équipe la grande majorité des Airbus court-/moyen-courriers de la flotte allemande. Une cabine, avec des sièges en cuir, assez simple mais correcte pour des vols courts. On peut juste souligner le manque de prises/ports USB à bord. Ma batterie externe me sera alors bien utile.

Dans la pochette du siège, pas grand-chose. La Safety card, un sac à vomir et un menu pour les repas/boissons à acheter (une nouvelle prestation proposée par Lufthansa depuis la pandémie, en remplacement de l’ancien service). Une prestation que je n’aurai pas l’occasion de tester aujourd’hui, ce vol étant trop court pour l’offrir…

L’espace pour les jambes est bon.

La vue est sympa également : bord d’attaque/moteur droit.

D-AINZ au roulage, arrivant de Munich. C’était cet avion-là qui arborait la livrée spéciale « Haupstadtflieger » ayant inauguré l’aéroport de Berlin-Brandebourg fin 2020.

Un A319 d’Eurowings parqué à côté de nous qui se prépare également pour le push.

On repousse face au Sud (et avant le Eurowings ^^). Les démonstrations de sécurité débutent et les deux CFM 56 se mettent en marche !

Après un très court roulage et l’arrivée d’un A320 d’Air France (visiblement, ils sont partout !), on vient s’aligner sur la 25L et on décolle direction Francfort.

On monte rapidement à notre niveau de vol, le FL220. Un niveau bas mais suffisant pour un vol de cette durée.

Cet Airbus A319, comme tous ceux possédés par la compagnie, est équipé de Wi-Fi à bord. Malheureusement, contrairement à Air France, pas d’offre gratuite pour les WhatsApp…

Trois offres sont présentes : « FlyNet Chat » pour les messageries instantanées, proposée à 3 € ; puis « Mail & Surf » et « Stream » qui portent toutes les deux bien leur nom, à respectivement 5€ et 10€.

Ce ne sont pas des grosses sommes mais une offre gratuite aurait été la bienvenue.

Il est tout de même possible de se connecter gratuitement sur le portail de Lufthansa proposant diverses informations sur l’arrivée (un guide sur Francfort, la météo…), le Lufthansa WorldShop et le Lufthansa Magazine, des informations sur les correspondances à FRA (fonctionnalité non fonctionnelle pour ma part…) et finalement une feature sympa : une belle petite carte interactive avec tout plein d’infos sur le vol. Un vrai divertissement pour les avgeeks !

Avant le vol, il était également possible de télécharger des journaux gratuitement en se connectant sur le site de Lufthansa.

L’équipage arrive pour le « service ». Celui-ci ne se composera que d’une mini bouteille d’eau et d’un chocolat au lait. Vraiment décevant quand on voit ce qu’ils proposaient avant la pandémie, ou même ce que propose la concurrence. Une offre un peu plus poussée de boisson (thé, café, jus de pomme…) aurait été la bienvenue.

L'éclairage "adaptatif" de l'A319.

Nous débutons rapidement la descente vers Francfort, en admirant le début de coucher de soleil.

Un dernier tour pour s’aligner sur la 07L.

On peut voir au loin un Airbus A320 de Lufthansa s’établissant parallèlement à nous sur la 07R. Ayant eu une trajectoire un peu trop à gauche, il est passé juste en dessous, alors que nous étions encore bien haut. Rien d’extraordinaire mais de quoi attirer mon attention !

On survole le Rhin, toujours avec la vue sur l'A320 parallèle à nous.

Et c’est ainsi qu’on se pose sur la piste nord de Francfort, tout juste à l’heure.

On roule tranquillement jusqu’au terminal 1 en passant devant plusieurs avions sympas, notamment D-ABVM le seul Boeing 747-400 en nouvelle livrée Lufthansa.

Dernier virage et on vient finalement se parquer en porte A26.

Le deboarding débute rapidement.

Juste avant de quitter l’avion, petite photo de D-AINC en train de réaliser son dernier virage juste à côté de nous, pour la gate A28. Il s’agit de l’avion que je vais prendre pour réaliser mon deuxième vol du jour, vers Paris. Quelle coïncidence !

On quitte l’avion en réalisant un dernier fuselage shot avec une très belle lumière.

Et en quittant l'avion, j’aperçois juste à ma gauche l’A319 Lufthansa arborant la livrée spéciale « Lu & Cosmo » !

Je me retrouve enfin dans la coursive « A » de l’aéroport. La gate pour mon prochain vol vers Paris se trouve donc à deux pas avec D-AINC, le troisième Airbus A320neo reçu par Lufthansa. La correspondance sera très courte (même pas 10 minutes avant le début du Boarding) donc je n’aurai pas l’occasion de me promener davantage dans le terminal.


Conclusion

Pour conclure, encore un vol très classique réalisé avec Lufthansa en Europe. Un équipage aimable, une cabine pas exceptionnelle mais correcte pour cette durée, un bon espace pour les jambes mais dommage juste pour l’absence de ports USB… La présence de Wi-Fi à bord est un gros plus, surtout avec une carte interactive très sympa pour suivre son vol et toutes les infos. On peut cependant regretter l’absence d’une offre gratuite. Enfin, pour ce qui est du service, le strict minimum. Aucun choix, juste une mini bouteille d’eau et un chocolat. Vous me direz, c’est déjà ça, pas comme certaines compagnies qui ne proposent plus rien du tout. Néanmoins, on constate tout de même une belle baisse de service (il a bon dos le Covid…) ce qui est vraiment regrettable comparé à d’autres compagnies concurrentes qui maintiennent un « service ».

Concernant Berlin, l’aéroport est très fluide, vraiment clean et agréable. Cela change bien du vieux Tegel. On peut également noter une importante offre pour se restaurer, acheter des choses et se divertir durant son attente. Ce fut ma première fois à Brandenburg et certainement pas ma dernière !

Concernant Francfort enfin, je n’y suis resté que très peu de temps et j’y ai littéralement marché 20 mètres. Je ne peux donc pas y noter mon expérience cette fois-ci. Néanmoins, mon avis sur cet aéroport ne change pas. Fluide, propre, agréable et toujours un plaisir un tant qu'avgeek ! Je conserverai ainsi ma note habituelle.

C'est ainsi que s'achève mon Flight report. Je n'en réaliserai pas pour mon FRA-CDG, un vol dont le service est très semblable au BER-FRA. Je vous retrouverai donc sûrement cet été pour d'autres reports ! Merci de m'avoir lu et à la prochaine ;)



Notes


Berlin-Brandebourg (moyenne)
10/10
Fluidité
10/10
Propreté
10/10
Services
10/10
Lufthansa (moyenne)
7,7/10
Cabine
8/10
Siège
7/10
Propreté
10/10
Ponctualité
10/10
Équipage
9/10
Divertissements
6/10
Service à bord
4/10
Francfort-sur-le-Main (moyenne)
10/10
Fluidité
10/10
Propreté
10/10
Services
10/10