Flight report Lufthansa entre Munich et Francfort en Premium Economy

Flight report Lufthansa entre Munich et Francfort en Premium Economy
Image dans Google: https://myflightway.com/images/2022/11/19/LH101_0003_NIK_0016-min.jpg
Départ (code IATA): MUC
Ville de départ (nom de la ville seulement, en Français): Munich
Arrivée (code IATA): FRA
Ville d'arrivée (nom de la ville seulement, en Français): Francfort
Flight report en Français du vol Lufthansa LH101 entre Munich (MUC) et Francfort (FRA) en Premium Economy à bord d'un Boeing 787-9
Compagnie
Lufthansa
Date du voyage
02/11/2022
Appareil
B787-9
Immatriculation
D-ABPA
Siège
09K
Temps de vol
00:40

Bonjour à toutes et à tous, et bienvenue dans cette nouvelle revue de vol !

Aujourd’hui, je me suis lancé un défi, celui de réaliser 4 vols en une journée pour tester le premier Boeing 787-9 de Lufthansa.

Dans ma précédente revue, je vous ai emmené avec moi à Munich depuis Paris-Charles de Gaulle, à bord d’un A320neo de Lufthansa (voir Flight report Lufthansa entre Paris et Munich en Economy). Dans ce deuxième épisode, il s’agira d’entrer dans le vif du sujet avec le premier vol sur Boeing 787 ! Je réaliserai celui-ci en classe Premium Economy. Je précise d’office : ce vol étant court, la cabine Premium Economy est vendue en tant qu’Economy. Ainsi, pas de prestations supplémentaires ; seul le siège lui-même diffère de l’éco.


Je vous retrouve en porte G28 à Munich, porte à laquelle je vous ai laissé dans ma précédente revue.

Je ne m’attarderai pas sur l’aéroport, ça n’est (selon moi) pas l’intérêt de cette revue.

Notre avion arrive tout juste, en provenance de Francfort.

Il s’agit de D-APBA, le premier Boeing 787-9 reçu par Lufthansa fin août 2022. Celui-ci s’inclut dans une commande de 32 787, parmi lesquels figurent 5 appareils qui devaient initialement être livrés à Hainan Airlines. Lufthansa a ainsi conservé la configuration de la compagnie chinoise, en ne modifiant que les revêtements des sièges. Les configurations que vous allez voir s’incluent donc dans une sorte de produit de transition entre l’ancienne cabine de Lufthansa (comprenant la Business en 2-2-2) et le nouveau produit « Lufthansa Allegris » qui sera mis en place sur le prochain Airbus A350 et à partir du sixième Boeing 787, à compter de 2023.

Par ailleurs, vous pourriez trouver cela exotique de voir des 787 voler sur des vols domestiques de 40 minutes. Ces vols, réalisés durant quelques semaines, ont pour objectif de former les équipages à ce nouvel appareil. Lufthansa prévoit la mise en place de son 787 sur son réseau long-courrier à compter du 1er décembre 2022. La première destination qui aura la chance de recevoir le Dreamliner allemand sera New York Newark.

Dès le débarquement terminé, le Boarding commence par ordre de priorités. Les groupes 1 et 2, puis 3, puis 4 et enfin 5.

Je me trouve dans le groupe 3, j’embarque donc rapidement.

Arrivée par la porte 2L.

Le fuselage shot !

Pas de passage par la Business donc, on accède directement à la Premium. La cabine dispose de 21 sièges de Premium Eco dans une configuration en 2-3-2. Les sièges sont des Collins Aerospace MiQ. Je me trouve au deuxième rang de Premium, au siège 09K.

J’aime beaucoup le design du siège. Je trouve les finitions très belles, en particulier l’appui tête « Premium Economy ».

Le siège est large (plus de 55 cm) et vraiment confortable.

L’espace pour les jambes est très bon. Le Seat pitch fait près d’un mètre.

Un repose pied rétractable est disponible.

L’écran de divertissement tactile est un Panasonic EX3 : assez grand (13 pouces) et lumineux, celui-ci dispose d’une bonne résolution (Full HD).

L’IFE est disponible en plusieurs langues.

On y retrouve des films, des séries, des musiques… Au vu de la faible durée du vol, je ne prendrai pas la peine de tester l’IFE dans sa totalité. L’interface et le contenu sont similaires à ce qui se fait sur les autres appareils long-courriers de la flotte, notamment les plus récents (voir Flight report Lufthansa entre Bangkok et Munich en Business).

Pas de caméras disponibles. Il s’agit visiblement d’une spécificité du Boeing 787 de ne pas disposer de cette fonctionnalité. Vraiment dommage…

Cependant, un bon système de cartographie puissant, personnalisable et simple d’utilisation. Un peu différent de celui présent à bord des A350 de la flotte.

Magnifique vue sur le bord d’attaque droit depuis ce siège !!

Boarding completed. La Safety video démarre.

On repousse face au Nord puis roulons jusqu’au seuil de la 26R.

Après plusieurs arrivées, nous nous alignons et décollons avec près de 15 minutes de retard.

On monte rapidement.

De retour au siège…

Dans la pochette, on retrouve la consigne de sécurité, le magazine WorldShop de vente à bord et le menu (long-courrier) Onboard Delights.

Un porte manteau personnel est disponible.

À gauche du siège, au sein de l’accoudoir central, on retrouve la télécommande de l’écran. Télécommande que je n’ai pas réussi à déloger de son emplacement. J’ignore si cela est normal, peut-être le temps des vols de formation…

À gauche de la télécommande, des boutons permettent d’ajuster l’inclinaison du siège et le repose jambe.

Le siège possède d’une inclinaison de plus de 15 cm. La position produite est franchement confortable !

Encore à gauche, sous l’accoudoir principal, on retrouve un grand compartiment permettant de ranger des effets personnels : bien pratique ! Ce sera d’ailleurs sûrement à cet endroit que seront rangés le casque et la trousse de toilette sur les vols long-courriers.

On retrouve au fond du compartiment une prise de courant universelle, un port USB-A et le double port jack pour le branchement du casque.

De l’autre côté, au niveau de l’accoudoir extérieur, le siège dispose d’une tablette qui sort de l’accoudoir.

Elle est d’abord pliée et peut se déplier complètement. Elle est vraiment de taille correcte.

Une sorte de volet sort et permet de caler un appareil électronique de type smartphone ou tablette. Je n’avais jamais vu ce système avant, je le trouve bien pensé !

Cependant la table ne semble pas s’ajuster pour permettre de quitter son siège.

Un porte gobelet/verre supplémentaire sort de l’accoudoir principal, en plus de celui déjà présent.

En parlant de boissons, le seul service durant ce vol sera une bouteille d’eau et un chocolat. C’est un vol de 40 minutes, on ne va pas se plaindre…

Le siège donne accès à presque 2 hublots. Ce sont 2 hublots de très grande taille (caractéristiques du Dreamliner), paramétrables via un contrôleur permettant d’ajuster l’opacité du hublot à convenance (comme dans tous les Boeing 787).

Cette fonctionnalité a la possibilité d’être commandée par l’équipage. Ici en l’occurrence, je ne parviens pas à diminuer davantage l’opacité qu’à moitié.

Le Wi-Fi est bien sûr présent sur ce 787. On remarque d’ailleurs la présence d’un deuxième réseau, probablement de test…

Les prix sont identiques à ceux qu’on trouve sur long-courrier. Cela reste un avion long-courrier qui n’a pas été pensé pour la version short-haul de FlyNet, l’offre de Wi-Fi de Lufthansa. De toute façon, pas vraiment besoin de Wi-Fi pour 40 minutes de vol ^^

Petite vue de la cabine de Premium Economy en plein vol.

Durant le vol, je décide par curiosité de me rendre à l’arrière de la cabine pour découvrir la classe économique. Dans la dernière cabine de l’appareil, l’équipage réalise des entraînements sur l’éclairage de la cabine et la « fermeture » des hublots. C’est donc intéressant de voir cette fois le cas de la cabine dans l’obscurité.

Je trouve la cabine d’économie vraiment réussie également ! Les finitions bleues des sièges sont top, surtout mêlées à l’éclairage bleu de la cabine !

Pour s’intéresser un peu plus à la classe économique, celle-ci dispose de 247 sièges Recaro CL3710, répartis en deux cabines dans une configuration en 3-3-3. Le Seat pitch est de près de 80 cm.

La tablette est pliée en deux et peut se déplier complètement.

Chaque siège dispose d’écrans Full HD Panasonic EX3 de 12 pouces.

Petit détour par le galley arrière, très spacieux !

Puis de retour à mon siège, en passant par la première cabine d’économie, occupée elle.

La descente a déjà débuté. Elle se poursuit…

On s’aligne pour la 25L, avec en fond la ville de Francfort et le Deutsche Bank Park.

On se pose finalement à 11h00, tout juste à l’heure !

On quitte la piste et on roule jusqu’à la porte A50, au terminal 1.

Une fois arrivé, une dernière photo de la Premium.

Et un rapide tour en éco pour immortaliser la première cabine de Y, sans personne.

Puis il est temps de quitter Papa Alpha, en dernier ^^

Mais ce n’est qu’un au revoir, on se revoit dans à peine 3 heures pour le vol retour ;)

Pour faire passer le temps, quelques photos au sein de la coursive A50-A69 de FRA, presque déserte à cette heure.


Conclusion

C’est ainsi que s’achève mon deuxième vol du jour et mon premier à bord de Papa Alpha, le premier 787 de Lufthansa. Ma conclusion ne portera pas sur le vol en lui-même mais sur le produit proposé à bord de ce Dreamliner.

Ce n’est pas ma première fois sur Boeing 787. J’ai déjà eu la chance de la prendre quelques fois mais cette expérience à bord de D-ABPA fut sans précédent. La cabine est vraiment géniale. Pour avoir principalement testé la Premium Economy, celle-ci est superbe. L’espace, le confort, le nombre de compartiments disponibles, l’IFE, le Wi-Fi, les équipements du siège. Tout semble juste parfait pour profiter un max de son voyage.

Pour ce qui est du vol en lui-même, l’équipage fut sympa. La prestation proposée (une prestation d’Economy) est limitée mais parfaitement justifiable pour un vol de 40 minutes.

Concernant Munich et Francfort, je n’ai pas eu l’occasion de vraiment me balader et d’y prendre le temps. Cependant, conformément à mes précédentes expériences, ces deux aéroports sont très corrects. La fluidité et la fiabilité (surtout pour Munich) n’est pas à démontrer. Les terminaux sont propres, modernes, agréables. Une importante sélection de restaurants/bars/magasins est disponible des deux côtés.



Notes


Fluidité
10/10
Propreté
10/10
Services
10/10
Lufthansa (moyenne)
9/10
Cabine
9/10
Siège
9/10
Propreté
10/10
Ponctualité
10/10
Équipage
8/10
Divertissements
10/10
Service à bord
7/10
Francfort-sur-le-Main (moyenne)
9,7/10
Fluidité
9/10
Propreté
10/10
Services
10/10