Flight report : Etihad Airways • CDG → AUH • Economy • B787-10

Flight report : Etihad Airways • CDG → AUH • Economy • B787-10
Flight report du vol Etihad Airways EY37 entre Paris - Charles-de-Gaulle (CDG) et Abou Dabi (AUH) en Economy le 02/08/2021 à bord d'un B787-10
Vol
EY37
Classe
Economy
Date du voyage
02/08/2021
Appareil
B787-10
Immatriculation
A6-BMG
Siège
20A
Temps de vol
06:40

Salutations chers lecteurs et lectrices !
Nous sommes le 2 août 2021 (le jour de mon anniversaire hihi) et aujourd'hui nous nous rendons à Abou Dabi en Boeing 787-10 de la compagnie émirati Etihad Airways. Impatient de tester l'un des derniers bijoux du constructeur américain.
Alors ne perdons pas de temps, direction la gare pour nous rendre à Charles-de-Gaulle !


Tout d'abord nous arrivons à CDG terminal 2 avec le RER B sans aucun souci. Nous nous rendons ensuite à la zone d'enregistrement des bagages de Etihad au terminal 2E où nous sommes accueillis dans un calme total. Les passagers s'étant enregistrés en ligne auparavant ont une file spécialement dédiée à eux ; il y a quand même moins de monde dans cette file.

Le vol est prévu à l'heure. Une fois les bagages enregistrés, le contrôle des billets d'avion et test PCR effectués, nous nous dirigeons vers la douane aux frontières. Le contrôle des passeports se déroule sans accrocs.

Sans perdre de temps donc, nous empruntons le CDG VAL pour rejoindre la coursive L du terminal 2E où se trouve notre salle d'embarquement (la navette est régulière et rapide) dans laquelle nous pouvons apercevoir un A320 d'Air France. Avant cela, une étape primordiale : la sécurité... Aucun souci non plus à ce niveau-là, les consignes sont toujours les mêmes. Enfin, nous pouvons nous rendre à la salle d'embarquement et plus précisément à la porte L45 où notre machine nous attend !

Arrivé à la salle d'embarquement, j'aperçois directement mon Boeing... Il brille d'ici ! Je m'approche donc pour aller le voir de plus près et d'autres belles machines comme des 777 et A350 d'Air France qui attendent leurs passagers. L'embarquement a lieu dans 20 minutes, ce qui me laisse donc le temps de prendre de belles photos !

La salle d'embarquement est très spacieuse avec de grandes toilettes et suffisamment de places assises pour tous les voyageurs.

Le haut-parleur appelle et demande aux voyageurs de se présenter à la porte L45 ! Ne perdons pas de temps et allons-y, tout ceci se fait sans difficulté et en avant, dans le meilleur couloir du monde, la fameuse passerelle. Qu'il est beau ce Boeing !

Waouh ! Quelle sensation de remonter dans un avion après plus de 2 ans...

L'équipage nous accueille convenablement et nous indique comme toujours quelle place nous allons occuper durant ces 6h40 de vol, nous nous dirigeons donc vers le siège 20A situé, bien entendu, côté hublot ! La cabine est magnifique, bien climatisée avec une odeur qui détend... Je m'installe sur mon siège où un sac contenant une couverture est posé. Et celui-ci semble très confortable à première vue. Chaque siège possède un repose-tête qui n'est pas de trop, très pratique pour les personnes souhaitant dormir durant le vol (ce qui n'est pas mon cas), et bien évidemment un IFE (écran) individuel assez grand et très propre.

L'aile du Dreamliner est vachement imposante, mais le wingflex lui est encore plus impressionnant ! 5 minutes après m'être installé, une première hôtesse vient distribuer à tous les passagers une trousse avec un masque, brosse à dents et dentifrice puis 2 minutes plus tard, une seconde hôtesse vient distribuer un paquet d'écouteurs ainsi qu'une autre petite trousse qui est en réalité un kit pour dormir avec tout le matériel nécessaire. Bien satisfait à ce niveau-là, plus qu'à attendre le pushback !

Le taxi est en cours et on peut apercevoir un magnifique 777 de Qatar. Nous roulons à peine 2 minutes que nous sommes déjà alignés sur la piste 26R au sud...

30 secondes d'attente et c'est parti, plein gaz pour le 787 ! Comme attendu les moteurs GenX du 787 sont vachement silencieux au décollage... Dommage pour les amoureux de bruits de moteurs comme moi.

Rotation ! Nous sommes en l'air et on peut tout de suite admirer la vue sur la Défense ainsi que la Tour Eiffel et l'aéroport du Bourget. Quelques secondes plus tard, l'avion vire à droite. Une vue magique...

À peine 30 minutes dans les airs et une odeur ma foi très appétissante se fait sentir... Impatient de voir ce que la compagnie émiratie va nous proposer !

Bon je ne vais pas me voiler la face, je ne m'y connais vraiment pas en gastronomie... Cependant je peux vous garantir que c'était extrêmement appétissant, j'en ai même redemandé !

Je vous laisse constater par vous-même avec la photo ci-dessous ;)

Nous sommes en altitude de croisière au-dessus de la Hongrie et le vol se passe merveilleusement bien ! L'avion étant à moitié plein, il n'y a aucun bruit et aucun bébé qui pleurent ! Tous les passagers s'occupent avec la large variété de films, séries et jeux disponibles sur les IFE de Etihad. Et moi, je suis le seul à m'amuser à regarder à quelle vitesse nous sommes ! On peut cependant regretter l'absence de caméra pour voir en temps réel l'avion dans les airs.

L'équipage passe régulièrement s'assurer que tout se déroule bien... Non négligeable ! On peut noter la taille juste gigantesque du hublot de ce 787, parfait pour contempler la beauté des airs !

Vient alors l'heure du second service. Il ne s'agissait pas réellement d'un repas à part entière mais plutôt d'une collation composée d'un sandwich et d'une boisson. Malheureusement, je n'ai pas pensé à prendre ce repas en photo.

La belle ville éclairée d'Abou Dabi commence à faire son apparition ! Une approche très calme et surtout rapide, que demander de plus^^.

L'équipage passe une dernière fois s'assurer que tous les passagers sont attachés et les oreilles commencent à se boucher ! Heureusement que des caches oreilles sont fournis dans le kit !

Bam ! Nous y sommes, bienvenue à Abou Dabi ! Un atterrissage complètement réussi de nos pilotes...

Direction la porte 32 du terminal pour procéder au débarquement ! On peut voir pendant le roulage que l'aéroport est constitué à 90% de la flotte d'Etihad Airways, donc pas énormément de variété d'avions à apercevoir pour les passionnés...

Un dernier au revoir à l'équipage, refus de photo dans le cockpit malheureusement mais ce ne sera pas le cas lors du vol retour (voir photo de profil) où l'équipage était bien meilleur selon moi...

À peine sortis par la passerelle que nous sentons aussitôt l'énorme chaleur des pays du Golf...

L'aéroport est calme et très joli. À l'inverse des locaux, les employés de l'aéroport ne sont pas très accueillants. Mais la douane et le reste se déroule sans souci. Un test PCR à l'arrivé non taxé et nous sortons de l'aéroport ! La chaleur est surprenante !


Conclusion

En guise de conclusion, un voyage exceptionnel et mémorable. Le prix des billets est correct, le service de même. J'ai beau chercher des défauts majeurs au vol ou à la compagnie mais je n'en trouve pas. Je recommande vivement cette expérience que j'aurais sûrement encore plus appréciée hors Covid !
C'est donc la fin de ce report, j'espère qu'il vous aura plu et si vous avez la moindre question, je me ferai une joie d'y répondre !

Bises !


Notes


Fluidité
8/10
Propreté
8/10
Services
8/10
Etihad Airways (moyenne)
8,1/10
Cabine
9/10
Siège
8/10
Propreté
8/10
Ponctualité
7,5/10
Équipage
7,5/10
Divertissements
8,5/10
Restauration
8/10
Abou Dabi (moyenne)
8,3/10
Fluidité
8/10
Propreté
9,5/10
Services
7,5/10