Aer Lingus • CDG → DUB • Economy • A320-214

Aer Lingus • CDG → DUB • Economy • A320-214
CDG

Paris - Charles de Gaulle
DUB

Dublin
Compagnie
Aer Lingus
Vol
EI527
Classe
Economy
Date du voyage
19/06/2019
Appareil
A320-214
Immatriculation
EI-DEI
Siège
26A
Temps de vol
01:45

Bonjour à toutes et tous, je vous retrouve aujourd'hui pour vous partager ma première expérience avec la compagnie nationale irlandaise Aer Lingus ! Compagnie classique, elle a, ces dernières années, opté pour un positionnement low-cost pour pouvoir rivaliser avec ses concurrentes.


Je me retrouve donc en début d’après-midi à Paris - Charles de Gaulle avec une avance confortable. En effet, j’arrive à la Gare CDG2 TGV depuis Lille. Je me dirige alors vers le CDG Val pour rejoindre le terminal 1 d’où partent tous les vol d’Aer Lingus. Le transfert s’effectue très facilement avec une facilité déconcertante !

Une fois sur place, je me dirige vers les comptoirs d’enregistrement afin d’y déposer mon unique bagage en soute. Le tarif standard comprend un bagage en soute limité à 20kg plus un bagage cabine. J’en profite également pour échanger mon siège actuel contre un siège hublot, le 26A ! Je rejoins alors les différentes portes d’embarquement par le très célèbre enchevêtrement d’escalators du terminal 1.

Mon vol part dans les heures creuses de l’après-midi, une chance pour moi puisque le contrôle de sécurité est pratiquement vide. En attendant l’arrivée de mon appareil, je scrute la très célèbre application Flightradar24. Une fois de plus, la chance a frappé à ma porte ! Aujourd’hui c’est le EI-DEI, une livrée spéciale à l’honneur des joueurs de l’équipe nationale de rugby irlandaise, qui assurera la liaison entre Paris et Dublin.

Photo de l'appareil prise à Dublin

Photo de l'appareil prise à Dublin

Photo de l'appareil prise à Dublin

Une fois sur place, l’appareil est vidé et rempli en un lapse de temps très court en raison du mode opérationnel de la compagnie. Plus l’appareil passe de temps sur le tarmac plus la compagnie paye ! L’accueil glacial par l’équipage ne stoppe pas mon excitation du moins pour l’instant (le pire est à venir). L’appareil est dans une configuration standard low-cost (3-3). En tout c’est 174 sièges économiques qui occupent la cabine.

Côté hublot, je possède une excellente vue sur l’aile gauche. La place pour les jambes est correcte. Néanmoins le siège a vécu et montre des signes de faiblesses. Dus aux quatorze années d’utilisation, les accoudoirs ne s’abaissent plus correctement et il en est de même pour le siège et la tablette. La pochette contient le magazine de la compagnie intitulée « Cara », la carte du duty-free, un sac à vomi et la consigne de sécurité.

Le push-back (repoussage) est effectué rapidement et l’appareil ne tarde pas à rouler. Le décollage se fait sans encombres à 17h10 comme prévu jusqu’au passage d’une couche de nuages très turbulente. S’en suit de multiples « trous d’air » et autres turbulences. Après ce petit épisode météorologique, l’appareil continue sa montée et se met en palier. Une dizaine de minutes plus tard, le service commence.

C’est à ce moment là que je me rends compte du total manque de professionnalisme de l’équipage ce jour-là. A rouspéter sans arrêt, à tirer la gueule aux passagers et à se plaindre entre eux, on croirait qu’ils exercent le métier le plus pénible du monde ! Être hôtesse ou steward est considéré aujourd’hui comme un métier de prestige. Quand on enfile son uniforme, on défend alors les valeurs et l’image de la compagnie ! Heureusement, cette expérience n’a pas été représentative pour moi puisqu’au vol retour, l’équipage s’est montré très souriant et à l’écoute des passagers ce qui m’a permis de me glisser dans le cockpit après l’atterrissage.

Après cet incident, le vol s’est déroulé dans un calme apaisant. La moitié des passagers dormaient encore au touchdown final ! Arrivée à 17h55 (heure locale) comme prévu. Un des points forts de la compagnie irlandaise, c’est la ponctualité ! Le vol aller, comme celui du retour, était parfaitement à l’heure. Le de-boarding s’est effectué via le tarmac me permettant d’admirer une dernière fois cette somptueuse livrée !

Une fois dans l’aérogare, le Wi-Fi est offert permettant une attente des bagages plus confortable ! Les indications pour se diriger vers la sortie sont claires et visuelles. J’ai apprécié la modernité et les services proposés par l’aéroport de Dublin.


Conclusion

C’est une première expérience de vol plutôt mitigée qui s’est offerte à moi ce jour-là. Néanmoins je conseillerais quand même cette compagnie pour les voyageurs voulant se déplacer simplement et à moindre coût. De plus, la ponctualité ne doit pas être négligée et peut être un facteur déterminant quand au choix d’une compagnie !


Notes


Paris - Charles de Gaulle (moyenne)
9/10
Fluidité
10/10
Propreté
9/10
Accès / Services
8,5/10
Aer Lingus (moyenne)
6,5/10
Cabine
8/10
Siège
4/10
Propreté
8/10
Ponctualité
10/10
Équipage
2/10
Nourriture à bord
N/A
Divertissements
N/A
Dublin (moyenne)
8,5/10
Fluidité
7/10
Propreté
10/10
Accès / Services
9/10