Lufthansa Group réduit considérablement sa flotte

Lufthansa Group réduit considérablement sa flotte

À la suite de plusieurs mesures mises en place pour lutter contre la propagation du COVID-19, Lufthansa Group, premier groupe aéronautique en Europe, a dû prendre des mesures drastiques concernant sa flotte pour s'assurer un futur meilleur.

Selon des évaluations menées par la firme aéronautique allemande, il faudra attendre plusieurs mois que les restrictions mondiales sur les voyages dues au nouveau coronavirus ne soient complètement levées et des années avant que la demande mondiale de voyages aériens ne revienne aux niveaux d'avant la crise. Ainsi, Lufthansa Group a aujourd’hui pris des mesures importantes de réajustement de sa flotte sur le long terme.

Tout d’abord, alors que la compagnie aérienne, bénéficiant d’une flotte de 14 Airbus A380-800, comptait se débarrasser de six d’entre eux d’ici 2022, ce sera plus tôt que prévu que les six quadrimoteurs en question seront vendus à Airbus. À ce chiffre s’ajoutent sept appareils de type Airbus A340-600 et cinq Boeing 747-400, pour l’instant possédés respectivement en dix-sept et treize exemplaires. Pour finir avec la Deutsche Lufthansa AG, onze des quatre-vingt-seize Airbus A320 de la flotte seront retirés. Ces changements auront pour conséquence une réduction de la capacité des hubs de Francfort (FRA/EDDF), comme de Munich (MUC/EDDM).

Du côté de Lufthansa CityLine à présent, trois des quatre Airbus A340-300 détenus par la compagnie se verront quitter la flotte.

La flotte d’Eurowings, compagnie aérienne allemande filiale de Lufthansa, sera elle-aussi revue à la baisse. En plus des onze A320 qui quitteront Lufthansa, dix Airbus A320 devraient quitter la flotte d’Eurowings. L’activité long-courrier de cette dernière devrait également être revue à la baisse. De plus, l’objectif défini l’année dernière visant à réunir sous un même nom (Eurowings) les opérations aériennes sera accéléré. Cela commencera par la suspension totale de Germanwings.

Du côté des autres compagnies aériennes du groupe, les programmes de restructuration déjà entamés seront encore intensifiés en raison de la crise de COVID-19, comme chez Austrian Airlines ou Brussels Airlines qui travaillent actuellement sur des opérations de réduction de flotte. SWISS International Air Lines ajustera également sa flotte en supprimant progressivement ses anciens appareils et en retardant la livraison de ses nouveaux avions.

L'objectif reste le même pour tous les salariés concernés par les mesures de restructuration : offrir au plus grand nombre possible de personnes un emploi continu au sein de Lufthansa Group. Par conséquent, des discussions avec les syndicats et les comités d'entreprise doivent être organisées rapidement pour discuter, entre autres, de nouveaux modèles d'emploi afin de conserver autant d'emplois que possible.