L’actualité aéronautique et les médias

L’actualité aéronautique et les médias

L’aéronautique est un sujet vaste et intéressant mais qui peut être très technique et complexe.

Les médias sont extrêmement friands de ces sujets qui, en dramatisant les choses, feront le « buzz ». Or la plupart des médias ne sont pas du tout spécialisés en aéronautique, ou ne font que reprendre ce que d’autres rédactions ont déjà publié, et écrivent de ce fait tout et n’importe quoi en désinformant le grand public ne s’y connaissant pas forcément.

Voici quelques exemples de pépites…


Quand la photo ne correspond pas… un grand classique


Dans beaucoup d’articles aéronautiques, la photo ne correspond pas à ce qui est impliqué. Tout d’abord, ça trompe le lecteur mais cela peut aussi faire de la mauvaise pub pour une compagnie aérienne ou pour un constructeur. Dans cet exemple, nous n’avons ni le bon avion, ni la bonne compagnie, nous avons en photo un Boeing 737-800 de la compagnie SkyUp Airlines alors que l’avion impliqué est un Boeing 737-300 de West Atlantic. Voici ci-contre un autre article traitant du même sujet mais cette fois-ci avec la bonne photo de l’avion.

Voici un autre exemple d’article dont la photo ne correspond pas. L’article parle d’un Airbus A330 d’Air France or il s’agit ici d’un avion de transport de l’armée de l’Air…



Confusion entre détournement et déroutement

En effet, il est souvent confondu « déroutement » et « détournement ». Or, ces deux termes sont complètements différents. Voici ci-contre un exemple d’article où il est employé le terme « détournement » au lieu de déroutement.

Mais alors, quelle est la différence entre ces deux termes ?

Un déroutement est lorsque l’avion change de cap et ne va plus vers la destination qui était initialement prévue, et prévoit de se poser sur un autre aéroport. Les raisons peuvent être très diverses mais dans la grande majorité des cas, tout se passe très bien.
Cela peut être dû à de mauvaises conditions météo, comme un épais brouillard comme c’est le cas dans cet exemple, mais aussi à un orage violent, de fortes turbulences, des vents trop violents, une tornade, etc.
Un déroutement peut être aussi dû à un aéroport qui ferme soudainement, par exemple à cause d’un incident/accident qui vient de se produire, comme un avion qui atterrit avec le train d’atterrissage rentré à cause d’un problème technique et qui bloquerait la piste pendant un certain temps.
Cela peut aussi être la conséquence d’un passager malade ; ça a été le cas du vol AF995 : en effet, un Airbus A380 d’Air France en provenance de Johannesburg avait dû se dérouter sur l’aéroport de Marseille Provence (MRS/LFML) au lieu de Paris Charles de Gaulle (CDG/LFPG), pour y déposer un passager en détresse vitale.
Un déroutement peut être dû à pleins d’autres raisons : problème technique, épuisement carburant, espace aérien dangereux, nuage de cendres volcaniques, passagers « turbulents », etc.

Maintenant, venons-en au détournement...
Un détournement aérien est lorsque des preneurs d’otages forcent les pilotes à se diriger vers une autre destination que celle qui est prévue, il s’agit souvent d’un acte lié au terrorisme, exemple du 11 septembre 2001. Aujourd’hui, il n’y a quasiment plus de détournement, grâce à toutes les mesures de sécurité et de sureté prises depuis les derniers incidents.


Le sensationnel

Il y aussi beaucoup d’articles qui jouent sur le sensationnel et les médias font parfois (trop souvent) des articles qui n’ont pas lieu d’être. L’exemple le plus courant est la remise de gaz.

Une remise de gaz, encore appelée « Go-around », est une manœuvre qui consiste à interrompre un atterrissage pour reprendre de l’altitude, car l’atterrissage ne peut être poursuivi en toute sécurité pour diverses raisons : vent, visibilité inférieure aux minimas requis, piste non dégagée, clairance non reçue, etc. Ensuite, l’avion recommence une nouvelle approche en vue d’atterrir ou se déroute sur un autre aéroport si l’atterrissage ne peut être de nouveau réalisé en toute sécurité. C’est donc une procédure tout à fait normale, certains pilotes disent même qu’un atterrissage est une remise de gaz manquée…

Or il y énormément d’articles qui font passer ça pour un fait sensationnel afin de créer de faux buzz, certains parlent même de « catastrophe », « crash de justesse » etc.… Il n’en est évidemment rien de tout cela… Voici quelques exemples :





So, ladies and gentleman, don’t worry ! Ce sont des procédures tout à fait normales qui arrivent tous les jours !

Une autre procédure normale dont il n’y a pas lieu de faire d’articles est la « vidange carburant ». Il s’agit de délester du carburant en vol à la suite d’un souci technique après le décollage pour alléger la masse de l’avion pour que celui-ci puisse revenir se poser avec une masse en dessous de sa limitation.
Or, voici un exemple d’article qui dramatise la chose en faisant croire que c’était l’angoisse à bord…, alors que pour les passagers ça ne change absolument rien (mise à part du retard peut-être) puisque l’avion continue à voler en croisière normalement lors d’un délestage.


Et pour terminer, une perle !


Alors ici, pas de confusion entre déroutements/détournements, ni de photo qui ne correspond pas, cependant dans le texte il est écrit : « Un Boeing […] de la compagnie easyJet ». Or easyJet n’exploite pas (du moins plus) de Boeing... En effet sa flotte est composée exclusivement d’avions de type... Airbus (et sur la photo, nous avons bien un Airbus).


En conclusion, les médias parlent souvent de ces sujets avec trop d’approximation, ainsi les gros titres et articles dramatisants ne sont souvent rien de bien graves et il ne faut pas s’arrêter à cela. Mais c’est vrai que l’aviation est un sujet fascinant et que les médias (non spécialisés) sont doués pour faire du sensationnel avec ce qu’il n’y a pas lieu d’être. On se retrouve donc avec des articles risibles. Il est ainsi préférable pour s’informer sur un sujet d’utiliser des médias et sites dédiés, comme MyFlightway.