Des Boeing 747 hors du commun (3/3)

Des Boeing 747 hors du commun (3/3)

Dans ce troisième et dernier article portant sur les Boeing 747 spéciaux, Il conviendra évidemment d'aborder le thème des fameux Boeing 747 Air Force One. Tout le monde ou presque connait les mythiques 747VC-25A, de près ou de loin ! Cet article vous en apprendra un peu plus sur cet avion mythique.

Boeing 314 Clipper. Photo par Boeing Aircraft Company (sur Wikipédia)

Tout d'abord, l'histoire de l'Air Force One débute en 1943 lorsque le président américain Franklin D. Roosevelt pris les airs pour se rendre à Cassablanca à bord d'un Boeing 314 Clipper. En 1953, suite à une confusion dans l'espace aérien entre un avion d'Eastern Air Lines et l'avion présidentiel, les vols présidentiels seront renommés en "Air Force One" et les vols du vice-président deviendront "Air Force Two". L'utilisation de ces avions est uniquement réservée aux président, vice-président et membres du gouvernement et du congrès. Les appareils ont aussi accueilli des personnalités comme Maryline Monroe pour ne citer qu'elle.

Air Force devant son hangar sur la base d'Andrews. Prise par Jonathan Ernst

Mais revenons aux Boeing 747. Ils sont issus de l'unité 89th Airlift Wing (ou 89ème escadron de transport aériens en français), spécialisée dans les "Special Air Mission" (plus communément appelé SAM), qui se trouve sur l'Andrews Air Force Base à une vingtaine de kilomètres de Washington. Cette dernière est connue pour abriter les deux Boeing 747VC-25A dans un hangar spécialement conçu pour eux. Deux fois par an, chaque Boeing 747 est intégralement désossé pour que la maintenance soit la plus approfondie possible.

Pour changer les anciens Boeing 707, l'USAF (pour United States Air Force) avait le choix entre le Lockheed L-1011 TriStar, le McDonnell Douglas DC-10 et bien sûr le Boeing 747 qui se démarquait de tous ses concurrents du fait de sa taille et de sa nouveauté. De ce fait, l'administration Reagan commanda en 1986 deux exemplaires du Boeing 747 dans sa version 200B.

Barack Obama quittant l'Air Force One le 8 avril 2009 à Andrews de retour de Baghdad (en Iraq). Photo par Obama White House (sur Flickr)

Quatre ans plus tard, les deux appareils étaient enfin prêts, équipés de toutes les options prises qui sont très utiles pour un avion présidentiel de cette taille. Les avions, très vulnérables, disposent de contre-mesures électroniques pour échapper aux missiles antiaériens qui peuvent être tirés. Ils disposent également d'instruments de vols pouvant résister à des champs magnétiques, ce qui a fait grimper la note de 200 millions de dollars de plus par exemplaires. Une perche de ravitaillement est installée sur le nez des Boeing, ce qui augmente considérablement leur rayon d'action initialement de 12 500 km pour un 747 "basique". Les deux appareils volent toujours ensemble pour deux raisons. La première est au cas où le premier tombe en panne et la deuxième est pour des raisons de sécurité : personne ne sait à l'avance quel appareil le président va prendre, ce qui réduit les risques d'attentat.

Bureau du président à bord de l'Air Force One. Photo par la maison blanche

Les deux "Queens of the Skies" sont également aménagées d'un intérieur très luxueux reprenant le style de la maison blanche. Plus de 80 téléphones cryptés (85 pour être précis), des fax et d'autres équipements électroniques sont à bord et sont brouillés par des encodeurs. L'intérieur des deux appareils reprennent, comme à la maison blanche, le bureau ovale ou encore des salles de conférences. Des agents de sécurité patrouillent à l'intérieur. Les deux 747 disposent également de six salles de bains (dont une réservée uniquement au président), de deux lits, de télévision ainsi que d'ordinateurs, de deux blocs opératoires en cas d'éventuelles attaques et aussi d'une salle de restauration pour nourrir toutes les personnes à bord. Après l'utilisation des avions, deux jours de nettoyage sont nécessaires pour remettre les avions en service.

Cependant, en 2016, du fait de sa faible disponibilité d'environ 60%, l'état américain a commandé deux Boeing 747-8 Intercontinental afin de remplacer ses anciens appareils. Cette nouvelle version du 747 sera livrée à l'USAF d'ici 2022.

Aperçu du futur Air Force One 747-8 par © Boeing.

Aperçu du futur Air Force One 747-8 par © Boeing.