Coup d’œil sur la nouvelle compagnie Breeze Airways

Coup d’œil sur la nouvelle compagnie Breeze Airways

Seulement quelques jours après le lancement de son site internet, Breeze Airways effectuera son vol inaugural le 27 mai prochain entre l’aéroport de Tampa (TPA/KTPA) et celui de Charleston (CHS/KCHS). Mais qu’est-ce que Breeze Airways ? Jetons un œil à cette nouvelle compagnie prometteuse : des vols à un tarif alléchant pour des destinations fabuleuses !

Il s’agit d’une nouvelle compagnie aérienne américaine à bas prix créée par David Neelman – fondateur entre autres des compagnies aériennes JetBlue, Azul et WestJet – et venant se démarquer des autres en offrant des vols point à point à partir de « petits » aéroports dits secondaires dans le but d’éviter les grandes plaques tournantes et ainsi de limiter les temps de déplacement. Par ailleurs, l’équipe de Breeze est un groupe passionné d’experts en aviation travaillant jour et nuit pour construire une compagnie aérienne « Seriously Nice ». La mission de Breeze est en effet de rendre le monde du voyage simple, abordable et pratique, en utilisant la technologie, l’ingéniosité et la gentillesse pour améliorer l’expérience de voyage.

Carte des destinations, par Breeze Airways

Breeze Airways opérera 39 lignes sans escale entre 16 villes du Sud-Ouest, du Midwest, du Sud-Est et de l’Est des États-Unis. Les destinations desservies seront Akron/Canton (CAK/KCAK), Charleston, Columbus (CMH/KCMH), Fayetteville (FAY/KFAY), Hartford (HFD/KHFD), Huntsville (HSV/KHSV), Louisville (SDF/KSDF), New Orleans (MSY/KMSY), Norfolk (ORF/KORF), Oklahoma City (OKC/KOKC), Pittsburgh (PIT/KPIT), Providence (PVD/KPVD), Richmond (RIC/KRIC), San Antonio (SAT/KSAT), Tampa et Tulsa (TUL/KTUL).

Breeze Airways ajoutera très certainement quelques destinations supplémentaires à son réseau avec l’ajout en octobre prochain de plusieurs Airbus A220-300 à sa flotte. En parlant d’appareils, Breeze Airways a passé commande de trois Embraer 190 supplémentaires ainsi que de deux Embraer 195, qui viendront s’ajouter à la flotte actuelle de la compagnie composée de six aéronefs dont quatre E190 et deux E195.

Airbus A220 de Breeze Airways, par Breeze Airways

La compagnie américaine propose des billets débutants à 39$ (selon la destination) au sein d’un tarif « Nice ». À ce prix, il faudra ajouter 20$ pour avoir un bagage cabine – les passagers ayant par défaut droit à seulement un effet personnel devant être placé sous le siège devant lui –, 20$ pour pouvoir enregistrer un bagage en soute (de 23 kg maximum) et finalement le passager devra débourser entre 10 et 30$ s’il souhaite réserver un siège précis. Breeze Airways proposera également à ses clients un tarif « Nicer » débutant à 84$ (selon la destination) et permettant à ceux-ci d’avoir un siège comportant plus d’espace pour les jambes, d’amener gratuitement un bagage à main ainsi qu’un bagage en soute, de bénéficier d’un embarquement propriétaire, de profiter d’une collation gratuite à bord ainsi que de nombreux avantages supplémentaires de flexibilité.

Les Embraer 190 et 195 ne bénéficient pas de connectivité Wi-Fi mais les passagers pourront regarder plus de 150 émissions de télévision gratuites sur leurs appareils personnels à partir d’un système de divertissement en vol. Le Wi-Fi et une réelle classe Affaires seront proposés sur les futurs vols de Breeze opérés par des plus gros appareils.

Breeze Airways a un avenir très prometteur car la stratégie low-cost de la compagnie devrait plaire aux passagers n’ayant pas forcément envie de dépenser trop cher pour certaines petites futilités ou souhaitant rapidement se déplacer dans l’Est des États-Unis sans avoir à faire aux grands hubs internationaux… Nous souhaitons à Breeze Airways un bon lancement, qui est par ailleurs la deuxième compagnie aérienne américaine à être lancée en cette période de crise.